Le projet LOGIVAC se transforme en LOGIVAC+ pour optimiser la chaîne logistique vaccinale au Bénin

Bénin – 31 juillet 2015 – Le projet pour l’optimisation de la chaîne logistique vaccinale dénommé LOGIVAC, conjointement mené depuis 2011 par l’Agence de Médecine Préventive (AMP) et l’Organisation mondiale la Santé (OMS), a pris fin en juillet 2015. Mis en œuvre à titre expérimentale dans la zone sanitaire de Comè au Bénin, LOGIVAC a permis, d’une part, de redéfinir la chaîne logistique vaccinale du pays et, d’autre part, d’appuyer l’établissement du centre de référence régional dédié à la formation et à la certification des logisticiens de santé. Compte tenu de ses résultats probants, la mise à l’échelle du nouveau système, dénommée LOGIVAC+, vient de démarrer. 

LOGIVAC : optimiser la chaîne logistique vaccinale du Bénin, un enjeu vital 

LOGIVAC répond au besoin exprimé par le ministère de la Santé du Bénin d’améliorer sa chaîne d’approvisionnement de vaccins. Dans ce sens, l’équipe projet a réalisé des évaluations quantitatives et qualitatives (à savoir une évaluation « EVM ») en utilisant un outil de modélisation HERMES, développé par le Vaccine Modeling Institute. Ces évaluations ont permis de mieux spécifier les difficultés du programme de vaccination et de son système logistique.  
Cette approche a également permis de définir un système optimal qui permettrait d’assurer une meilleure disponibilité des vaccins jusqu’aux endroits les plus reculés et à moindre coût. 
Suite aux recommandations émises, le ministère de la Santé du Bénin a retenu quatre orientations stratégiques à introduire à l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement des vaccins. Il s’agissait entre autres de :  

Le projet LOGIVAC a procédé à déployer ces quatre orientations dans la zone sanitaire de Comè, désigné auparavant comme site de démonstration du système logistique vaccinal optimisé. L’objectif était de tester un nouveau système de logistique vaccinal, incorporant ces recommandations, afin d’étudier la pertinence d’un déploiement à toutes les zones sanitaires au Bénin. 
La zone sanitaire a reçu des équipements innovants comprenant un lot de huit réfrigérateurs solaires, une glacière Nano-Q™, un entrepôt mobile et un dépôt répartiteur de vaccins équipé de deux réfrigérateurs et d’un congélateur.

Pour que ces équipements soient gérés par des professionnels formés et engagés, le projet LOGIVAC a organisé, en collaboration avec la Solar Electric Light Fund (SELF), une formation pratique pour la maintenance des équipements de la chaîne du froid. 

Après un an de tests dans cette zone sanitaire pilote, les résultats ont démontré un impact significatif sur la performance de la gestion logistique des vaccins, la qualité de la vaccination, la qualité des données et la motivation des personnels de santé. Plus concrètement, aucune rupture de stock n’a été relevée, plus de 10 000 doses de vaccins impropres à la consommation ont été retirés, 100% des formations sanitaires ont complété leurs rapports mensuels. Ces résultats probants ont convaincu le ministère de la Santé du Bénin, qui a décidé d’étendre la chaîne logistique vaccinale optimisée à l’ensemble du pays. 

LOGIVAC+ : vers la mise à l’échelle du système logistique vaccinal optimisé 

Mis en place par l’AMP en partenariat avec le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) et l’Agence nationale de la vaccination et des soins de santé primaires (ANV-SSP), LOGIVAC+ fournira un appui technique au programme élargi de vaccination (PEV) du Bénin. Le but est d’améliorer et étendre le nouveau système logistique expérimenté à Comè à l’échelle nationale ces trois prochaines années.  

Ceci s’effectuera dans un premier temps par un déploiement dans huit zones sanitaires d’ores et déjà identifiés : Lokossa-Athieme, Aplahoue-Djakotomey-Dogbo, Klouekanme-Toviklin-Lalo, Allada-Ze-Toffo couvertes par l’ANV et l’AMP ; et Kandi-Gogounou-Segbana, Malanville-Karimama, Banikoara, Djidja-Abomey-Agbangninzoun sous la responsabilité conjointe de l’ANV et l’Unicef. 

A quelques semaines de la mise en œuvre du projet LOGIVAC+, l’AMP, l’Unicef et l’ANV-SSP se sont réunis à Ouidah du 27 au 29 mai et à Porto-Novo du 4 au 8 août 2015 afin de d’élaborer et de valider le protocole d’analyse de situation et définir la méthodologie de réalisation du nouveau système logistique vaccinal optimisé à l’ensemble du Bénin. 
L’analyse des résultats des enquêtes dans les zones identifiées est en cours pour identifier les besoins de chacune d’elle.

 

A propos de l'Agence de Médecine Préventive : 
Fondée en 1972, l’Agence de Médecine Préventive (AMP) est un organisme à but non lucratif dédié à la promotion de la médecine préventive et de la santé publique dans le monde. Avec ses partenaires publics et privés, l’AMP vise à : accroître les connaissances scientifiques permettant la formulation de politiques sanitaires fondées sur des données probantes ; promouvoir l’introduction et l’utilisation des vaccins ; renforcer la logistique et les prestations de services de vaccination ; développer les capacités humaines et institutionnelles à travers des programmes de formation sur mesure ; innover dans le domaine de la vaccinologie appliquée. Pour plus d'informations, veuillez visiter : www.amp-vaccinology.org/. Suivez toute l’actualité de l’AMP sur Twitter : @AMPvaccinology