Deuxième campagne de vaccination OCV sur le lac Chilwa au Malawi

January 24, 2017

Huit mois après la campagne de vaccination organisée, en collaboration avec l’AMP, en réaction à l’épidémie de choléra qui sévissait au Malawi depuis décembre 2015, le ministère de la Santé a conduit, en collaboration avec l’Unicef, une nouvelle campagne de masse fin 2016 sur et aux abords du lac Chilwa.

    

Tous les individus âgés de plus d’un an vivant sur les îles et les maisons flottantes du lac ainsi que dans les villages des districts de Zomba et de Machinga situés dans un périmètre de 25 km autour du lac, soit 90 000 individus, ont été ciblés par cette nouvelle campagne préventive d’administration du vaccin oral contre le choléra (OCV). Afin d’assurer une protection optimale, deux doses du vaccin anticholérique doivent être administrées à deux semaines d’intervalle : le premier tour de la campagne s’est déroulé du 14 au 20 novembre et le second tour du 5 au 10 décembre 2016.

Deux stratégies d’administration du vaccin ont été appliquées. Les habitants des villages situés dans les 25 km autour du lac ont reçu les deux doses du vaccin sous supervision médicale (stratégie conventionnelle) alors que les individus vivant sur les îles et les maisons flottantes les ont reçues selon une stratégie simplifiée, déjà testée lors de la campagne précédente. La première dose est administrée sous supervision médicale, tandis que la deuxième dose est remise à la personne avec pour instruction de la prendre deux semaines plus tard. Il s’agit d’une stratégie d’auto-administration de la seconde dose.

Afin d’estimer la proportion de personnes qui ont reçues effectivement une et/ou deux doses de vaccin l’équipe VaxiChol a coordonné une enquête de couverture vaccinale la semaine suivant la fin du deuxième tour de la campagne. Les données collectées permettront également de documenter les raisons de non vaccination ainsi que les événements indésirables qui sont survenus dans les 24h suivant la vaccination.