Lancement de l’étude NEOVAC

February 18, 2017

Le GIE LAMIVAC a procédé au lancement de l’étude NEOVAC (vaccination néonatale contre l’hépatite B) le 16 février 2017 dans le district sanitaire de Dafra au Burkina Faso. Cette étude multicentrique est conduite également à Madagascar et au Sénégal, en partenariat avec le réseau international des Instituts Pasteur. Le but est de développer une stratégie pérenne d’intervention communautaire visant à vacciner contre l’hépatite B dans les 24h après la naissance et à améliorer les pratiques de soins néonataux.

L’objectif est de mener une étude anthropo-épidémiologique, principalement au Burkina Faso, pour contribuer à la création d’une stratégie permettant de vacciner les enfants dans les 24h après leur naissance et d’améliorer les pratiques de soin des nouveau-nés. 

L’étude épidémiologique permet d’estimer la proportion de naissances ayant lieu dans un établissement de santé publique ou privé, ou à domicile (avec ou sans l’assistance d’un personnel formé ou non formé), estimer la proportion d’enfants vaccinés contre l’hépatite B au cours des 24 premières heures de vie, estimer le taux de mortalité néonatale et les principales causes  de décès et étudier les facteurs associés à ces résultats. Quant au volet anthropologique, il complète les recherches effectuées ci-dessus en produisant des connaissances socioculturelles sur la grossesse, la naissance, l’hépatite B, sa transmission, et sa prévention par la vaccination.

Le lancement de l’étude fait suite à la formation des enquêteurs avec l’appui de l’équipe de l’Institut Pasteur de Paris organisée à Bobo-Dioulasso du 15 au 17 février.