Dans les coulisses de la semaine mondiale de la vaccination

Paris - avril 2017 – L’Agence de Médecine Préventive (AMP) a œuvré pendant plus de quatre décennies dans les coulisses afin que « les vaccins marchent », thème de la semaine mondiale de la vaccination qui se déroule du 24 au 30 avril 2017. Ses activités multidisciplinaires visent à atteindre les enfants qui n’ont toujours pas accès aux vaccins salvateurs.

En 2017, l’AMP célèbre ses 45 ans sur le terrain où elle a constamment encouragé des solutions en faveur de la vaccination : de l’étude sur l’expansion des épidémies et leurs effets sur les communautés à la mise au point de solutions pour transporter les vaccins jusqu’aux villages reculés sous une chaleur étouffante. L’AMP appuie les pays dans l’amélioration de la performance de leurs chaînes logistiques vaccinales en distribuant, par exemple, les vaccins avec un entrepôt mobile et en installant des réfrigérateurs solaires nécessaires pour garder les vaccins au frais s’il n’y a plus d’électricité.

Ce défi logistique est particulièrement contraignant pour les communautés qui vivent dans des maisons temporaires ou qui se déplacent fréquemment comme la communauté des pécheurs qui travaille et vit sur le lac Chilwa au Malawi, une zone à haut risque connue pour les épidémies de choléra. En 2016, l’AMP a mené des stratégies innovantes d’auto administration et d’administration gérée par les communautés dans le but d’atteindre une portion de la population qui, sinon, serait restée non vaccinée.

L’AMP travaille également pour garder une longueur d’avance dans la prévention de la prochaine pandémie mondiale à travers la surveillance. Elle est à la tête d’un consortium de plusieurs partenaires qui appuie le réseau de surveillance du choléra dans 11 pays d’Afrique subsaharienne et fait partie du réseau MenAfriNet qui étudie l’impact du vaccin MenAfriVacTM dans les pays de la ceinture de la méningite. Avoir une meilleure compréhension des zones à hauts risque et de l’impact des vaccins permet des campagnes de vaccination plus efficaces.

Un rapide diagnostic peut être suffisant pour arrêter la propagation d’une épidémie. Quand l’AMP a réalisé que le diagnostic laboratoire ne pouvait pas toujours atteindre ceux qui en ont besoin, il lui est venu l’idée de monter un laboratoire complet fonctionnel à l’arrière d’un véhicule tout terrain. Le laboratoire mobile (LaboMobil®) peut arriver sur le lieu où une épidémie est suspectée dans les 48h et y effectuer immédiatement un diagnostic laboratoire. Ce qui est admirable est que la réponse est non seulement rapide mais ciblée, point important dans le contexte mondial de stocks de vaccins limités, et peut prévenir des épidémies à large échelle.

L’AMP continue d’innover et d’étendre la portée de la vaccination, en œuvrant vers les objectifs de développement durable des Nations unies d’assurer que les « vaccins marchent » pour tous en 2030.

 

A propos de l'Agence de Médecine Préventive (AMP) :
Fondée en 1972, l’Agence de Médecine Préventive (AMP) est un organisme à but non lucratif dédié à la promotion de la médecine préventive et de la santé publique dans le monde. Avec ses partenaires publics et privés, l’AMP vise à accroître les connaissances scientifiques permettant la formulation de politiques sanitaires fondées sur des données probantes ; promouvoir l’introduction et l’utilisation des vaccins ; renforcer la logistique et les prestations de services de vaccination ; développer les capacités humaines et institutionnelles à travers des programmes de formation sur mesure ; innover dans le domaine de la vaccinologie appliquée. Pour plus d'informations, veuillez visiter notre site web. Suivez toute l’actualité de l’AMP sur Twitter : @AMPvaccinology