Fièvre jaune

La fièvre jaune est une maladie hémorragique virale transmise par les moustiques Aedes egypti infectés. Ces vingt dernières années, le nombre de cas a progressé en raison de la diminution de l’immunité de la population, de la déforestation, de l’urbanisation, des mouvements de population et du changement climatique. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) estime à 200 000 le nombre de cas de fièvre jaune et à 30 000 le nombre de décès, chaque année, dont 90 % se produisant en Afrique.

Lorsque le virus est contracté, la période d’incubation est d’environ cinq jours, suivi de deux phases fébriles :

Il n’existe pas de traitements contre la fièvre jaune. C’est pourquoi la prévention à travers la vaccination est très importante. L’OMS recommande la vaccination systématique des nourrissons ainsi que des campagnes de vaccination de masse dans les zones à risque et des mesures de contrôle du moustique Aedes aegypti dans les centres urbains.
Depuis 2007, l’Alliance GAVI apporte son soutien à l’augmentation de la couverture vaccinale. Une condition pour bénéficier du financement est la mise en œuvre de la surveillance des MAPI (manifestations post-vaccinales indésirables). Dans ce contexte, l’AMP en collaboration avec d’autres organisations soutient la surveillance des MAPI.